Conseils De Récupération De Mémoire Virtuelle Java

 

Au cours des derniers jours, certains clients nous ont dit qu’ils avaient expérimenté la mémoire virtuelle Java.

Mise à jour

  • 1. Télécharger Restoro
  • 2. Exécutez le programme
  • 3. Cliquez sur "Analyser maintenant" pour rechercher et supprimer tout virus sur votre ordinateur
  • Accélérez votre ordinateur aujourd'hui avec ce simple téléchargement.

    Lorsqu’il s’agit de décimation sur le marché, la mémoire virtuelle Java est appelée JVM. La JVM dispose d’un interpréteur pour vous aider à interpréter n’importe quel programme Java. fichier de classe en byte code concernant peut être défini par votre ordinateur ou poste de travail pc. La JVM est principalement utilisée pour le budget mémoire, la récupération de place et pour lever des exceptions d’exécution.

     

     

    sorte de mémoire électronique java

    Cela a été une tâche Java difficile pendant longtemps, mais c’est en fait sexy bien inutile et principalement basé sur une volonté de fournir de fausses informations. Les mots ordinaires sont un peu comme « Hello World en Java, des mégaoctets sont nécessaires ! 10 Pourquoi en a-t-il vraiment besoin? Pouces Eh bien, voici un moyen d’aider Hello World avec une version d’essai d’une JVM 64 bits à prendre plus de 4 gigaoctets … ce qui peut constituer une forme trouvée avec au moins une certaine forme de dimension.

    java -Xms1024m -Xmx4096m com.exemple.Bonjour

    Sous Linux, vos principaux clients de la commande attribuent plusieurs numéros de mémoire uniques à la mémoire. Voici ce qu’il vous dit à propos de l’exemple Hello World :

    PID USER PR NI VIRT RES S shr% CPU% MEM TIME + COMMAND 2120 kg regory 15 6 4373m 15m 7152 S rien 0,2 : 00.10 java
    • VIRT est sans aucun doute un stockage virtuel : une toute nouvelle couche de tout dans une mémoire virtuelle google map (voir ci-dessous). C’est à peu près inutile, c’est seulement si c’est le cas (voir ci-dessous).
    • RES est récemment la taille de la seta résidente : la quantité du World Wide Web actuellement en RAM. Dans presque tous les cas, c’est le nombre exclusif qui peut être utilisé en cas de révélation « trop grande ». Mais ce n’est toujours pas le bon indicateur, surtout en ce qui concerne Java.
    • SHR est la quantité de mémoire résidente apportée par d’autres processus. Pour un processus Java, ce type de processus est généralement limité aux bibliothèques partagées et, par conséquent, aux fichiers JAR mappés en mémoire. Dans cet exemple, je n’avais qu’un seul processus Java en cours d’exécution, donc je suppose que 7k est généralement l’arrêt des bibliothèques utilisées par le système d’exploitation.
    • SWAP n’est pas activé par défaut et n’est pas affiché ici. Quelle quantité de mémoire virtuelle peut actuellement se trouver sur le disque, que ce soit ou non dans l’espace d’échange. Le système d’exploitation facilite les écritures dans la RAM de manière très efficace, et les solutions les plus efficaces pour les remplacer sont (1) acheter plus de périphériques de stockage, ou (2) réduire le nombre en ce qui concerne la tactique, il est donc préférable d’ignorer quel type de nombre .

    java virtual memory

    La situation avec le Gestionnaire des tâches de Windows est un peu plus compliquée. Windows Vista a une colonneIl y a “Utilisation de la mémoire” et “Taille de la mémoire virtuelle”, mais toute la documentation officielle ne dit rien sur ce qu’ils contiennent. Windows Vista et même Windows 7 ajoutent beaucoup plus de colonnes et ces types sont en fait documentés. Parmi celles-ci, la mesure la plus utile est « ensemble de travail » ; ce fait est à peu près la somme de RES et donc de SHR sous Linux. Virtuel

    La mémoire consommée au cours d’un processus est la somme de la quantité totale de mémoire allouée à un processus. Cela inclut des informations importantes (par exemple, le tas Java), c’est-à-dire chacune des bibliothèques partagées et donc la documentation mappée en mémoire utilisée par le programme. Sous Linux, vous pouvez également utiliser l’achat pmap pour voir tout ce qui est prévu dans la zone de processus répertoriée ci-dessous (en interne et en externe, je me référerai simplement à Linux alors que je l’utilise ; je suis sûr qu’il y a les mêmes outils pour Windows). Voici un extrait dû à une clé USB Google du programme “Hello World” ; l’allocation de mémoire existante fait 100 mots et il y a souvent un nouveau catalogue de milliers de lignes.

    000000004000000 36K r-x – /usr/local/java/jdk-1.6-x64/bin/java0000000040108000 8K rwx – /usr/local/java/jdk-1.6-x64/bin/java0000000040eba000 676K rwx– [anonyme]00000006fae00000 21248K rwx – [annoncer]00000006fc2c0000 62720K rwx– [anonyme]0000000700000000 699072K rwx – [annoncer]000000072aab0000 2097152K rwx– [annoncer]00000007aaab0000 349504K rwx– [annoncer]00000007c0000000 1048576K rwx– [annoncer]…00007fa1ed00d000 1652K r-xs- /usr/local/java/jdk-1.6-x64/jre/lib/rt.jar…00007fa1ed1d3000 1024K rwx – [annoncer]00007fa1ed2d3000 4K —– [Annoncé]00007fa1ed2d4000 1024K rwx – – [annoncer]00007fa1ed3d4000 4K —– [Annoncé]…00007fa1f20d3000 164 Ko r-x – /usr/local/java/jdk-1.6-x64/jre/lib/amd64/libjava.so00007fa1f20fc000 1020 Ko —– /usr/local/java/jdk-1.6-x64/jre/lib/amd64/libjava.so00007fa1f21fb000 28K rwx 3 . /usr/local/java/jdk-1.6-x64/jre/lib/amd64/libjava.so…00007fa1f34aa000 1576K r-x– /lib/x86_64-linux-gnu/libc-2.13.so00007fa1f3634000 2044 Ko —– /lib/x86_64-linux-gnu/libc-2.13.so00007fa1f3833000 16K r-x– /lib/x86_64-linux-gnu/libc-2.13.so00007fa1f3837000 4K rwx depuis /lib/x86_64-linux-gnu/libc-2.13.so…

    Brève explication du format : la ligne commence à peu près par une adresse de mémoire virtuelle qui appartient au segment. Ceci est suivi sans aucun doute par la taille spécifique du segment, les résolutions et la source qu’une sorte de segment affecte. Ce dernier élément est généralement un fichier de confiance ou “anon” qui indique le bon coin de mémoire alloué via mmap.

    • Machine de chargement JVM (c’est-à-dire que le programme démarre si vous obtenez en java ). C’est trop peu ? il n’est sans doute chargé que lors des librairies partagées où est stocké le code JVM 100 % pur.
    • Un groupe de rues anonymes contenant un tas de Java ainsi que du contenu interne. Il s’agit de la JVM Sun, dont tout le tas est divisé en plusieurs générations, dont chacune correspond à une période de conservation différente. Notez que la JVM virtuelle alloue l’espace de stockage en fonction de la valeur -Xmx  ; ma qualité supérieure se traduit par un style cohérent. La valeur -Xms est utilisée en interne pour indiquer avec succès la quantité de tas “utilisée” de manière récurrente au démarrage du programme pour exécuter le collecteur de déchets si cette limite est atteinte. >
    • Fichier JAR, dans ce skin se trouve un fichier contenant des “classes JDK”. Lorsque vous mappez un JAR en mémoire, vous pouvez facilement extraire les types de fichiers qu’il contient (au lieu d’avoir à le lire et à le comprendre depuis le début à chaque fois). De cette façon, ma JVM mappera tous les chemins de classe JAR autour de la mémoire ; Si votre code nécessite l’accès au fichier JAR, quelqu’un peut également le mapper en mémoire exactement.
    • Données de flux associées aux flux. Le bloc 1M est une pile de fils. J’ai négligé d’avoir une bonne ventilation pour la sortie 4k, mais j’ai défini @ericsoe comme un “bloc de garde”: il peut avancer, n’a pas d’autorisations de lecture / construction, entraîne un segment d’erreur d’accès et beaucoup de pièges JVM qui éventuellement traduire en StackOverFlowError . Pour un vrai progiciel, vous allez voir que des dizaines, voire des centaines, gèrent vos enregistrements répétés sur la carte de stockage.
    • L’une des bibliothèques partagées qui contient une partie du code JVM réel pour chacune. Plusieurs impliqués avec eux ont été créés.
    • Une étude générique pour la bibliothèque de stockage C. C’est simplement l’une des nombreuses choses chargées par la JVM qui ne font pas nécessairement partie de Java.

    Les collections partagées sont particulièrement intéressantes : chaque archive partagée a au moins deux segments : un aspect en lecture seule qui contient le code de la bibliothèque et tout segment en lecture-écriture qui contient des données globales liées au processus le plus important de la bibliothèque (je je ne sais pas ce qui peut segmenter interdit; je ne l’ai vu que sur Linux x64). La partie en lecture seule d’une bibliothèque a la capacité de rester bloquée entre tous les processus partagés utilisant par quelle bibliothèque particulière ; Par exemple, libc est lié à 1,5 Mo de mémoire électronique qui peut rester partagée.

    Internet CardIt contient beaucoup avec Boxercise. Une partie est en lecture seule, une partie est normalement partagée et une partie est allouée mais rarement touchée (par exemple, dans cet exemple, pratiquement tout tas entier fait 4 Go). Mais le système basé est vraiment assez intelligent pour ne remplir que ce qui est nécessaire, donc la taille de la mémoire virtuelle, je dirais, est encore largement hors de propos.

    La taille de la mémoire virtuelle est souvent importante à quel moment en utilisant un système d’exploitation 32 bits critique, où l’on ne peut définir que 2 Go (ou dans de nombreux cas 3 Go) y compris l’espace libre. En cas de problème, vous avez toujours affaire à un ouvrage de référence limité et vous devrez peut-être faire des compromis juste par exemple.
    java virtual memory

    Mais comme les machines 64 bits sont omniprésentes, je pense qu’il ne faut généralement pas longtemps avant que la quantité de mémoire virtuelle ne devienne une statistique totalement hors de propos.

    Le type d’ensemble résident de est l’espace de mémoire virtuelle qui reste réellement dans la RAM. Si votre flux RSS constitue une partie importante de votre stockage physique, il est peut-être temps de vous inquiéter. Fondamentalement, lorsque votre RSS devient plus large pour contenir toutes vos informations virtuelles physiques et sécurisées et que votre système commence à communiquer, l’inquiétude est normalement essentiellement une exagération.

    Mise à jour

    Vous en avez assez que votre ordinateur soit lent ? Agacé par des messages d'erreur frustrants ? Restoro est la solution pour vous ! Notre outil recommandé diagnostiquera et réparera rapidement les problèmes de Windows tout en augmentant considérablement les performances du système. Alors n'attendez plus, téléchargez Restoro dès aujourd'hui !


    Mais RSS vraiment aussi trompeur, surtout sur des ordinateurs peu chargés. Le système d’exploitation fait de son mieux pour récupérer toutes les pages de contenu utilisées par le processus. Il y a généralement peu d’avantages à la dette secondaire de grande valeur si une sorte de processus fait sur la page de cet avenir. Par conséquent, les statistiques RSS peuvent contenir de nombreuses pages de contenu qui ne sont pas activement utilisées.

    Si vous ne faites pas de trading, vous vous inquiétez trop de ce que vous disent des statistiques de stockage complètement différentes. Un avertissement indiquant qu’un RSS toujours croissant indiquera une sorte de fuite de réminiscence.

    Pour un programme Java particulier, il est beaucoup plus important de faire attention à ce qui se passe exactement sur le tas. La quantité totale d’espace pour manger est grande et certaines mesures peuvent être prises pour l’alléger. Temps libre que vous passez à ramasser des déchets, des nouveautés importantes, sans parler des parties du tas qui sont généralement ramassées.

    L’accès à votre disque dur (c’est-à-dire la base de données) est généralement plus coûteux et le stockage est bon marché. Si l’un peut échanger contre un autre, notez-le.

     

     

    Accélérez votre ordinateur aujourd'hui avec ce simple téléchargement.

    Java utilise-t-il une sorte de mémoire électronique ?

    Le serveur utilisera potentiellement une très grande quantité de mémoire virtuelle et si la situation est configurée pour utiliser Java version 1.7. En effet, le comportement par défaut de JVM 1.7 (JVM 64 bits sous Windows) est de réserver 1/4 de chaque mémoire physique.

    Comment la JVM utilisera-t-elle la mémoire ?

    Veuillez noter que la JVM nécessite plus de mémoire qu’un tas. Par exemple, les méthodes Java, les piles de threads et les descripteurs organiques en mémoire sont sans aucun doute attribués séparément sur le tas, tandis que le type de JVM est attribué dans les structures de données. La meute est parfois divisée en deux parties (ou générations), et est appelée enfant (ou jeune) et en plus âgée.

    Qu’est-ce que la JVM et son utilisation ?

    Une machine virtuelle Java (JVM) est une machine virtuelle qui permet à un ordinateur du marché d’exécuter des programmes Java ainsi que des programmes publiés dans d’autres langages qui sont également compilés dans lesquels le bytecode Java. L’application de référence JVM est démarrée par le projet OpenJDK et est une ressource utile ouverte et comprend le compilateur HotSpot JIT.

     

     

     

    Java Virtual Memory Recovery Tips
    Tipps Zur Wiederherstellung Des Virtuellen Java-Speichers
    Tips Voor Herstel Van Java Virtueel Geheugen
    Suggerimenti Per Il Recupero Della Memoria Virtuale Java
    자바 가상 메모리 복구 팁
    Dicas De Recuperação De Memória Virtual Java
    Tips För återställning Av Java Virtuellt Minne
    Wskazówki Dotyczące Odzyskiwania Pamięci Wirtualnej Java
    Consejos De Recuperación De Memoria Virtual De Java
    Советы по восстановлению виртуальной памяти Java